Promotion de nouvelles représentations

30/04/2020
L’association Bertsozale Elkartea consacrera 45 000 euros à la promotion des représentations des bertsolaris adaptée à la situation actuelle et à atténuer, dans une certaine mesure, la vulnérabilité de ces artistes.

Le 15 mars, lorsque l’état d’urgence a été déclaré, Euskal Herriko Bertsozale Elkartea était sur le point de tenir son Assemblée générale annuelle. Le projet prévu pour 2020 est depuis disponible sur notre site www.bertsozale.eus. En raison de la situation actuelle, nous avons dû prendre des mesures et nous sommes en train de revoir à la fois le projet et le budget annuel.

Beaucoup de projets que l’association avait prévus ont dû être annulés, reportés ou adaptés. En plus de l’association, la crise sanitaire a touché l’ensemble du mouvement du bertsolarisme.

Compte tenu du fait que nous aurons besoin de temps pour récupérer l’espace traditionnel du bertsolarisme, nous allons lancer des initiatives adaptées à la situation actuelle. Etant donné que nous sommes dans une situation exceptionnelle, notre association a décidé d’allouer 45 000 euros pour maintenir à flot le bertsolarisme et atténuer, dans la mesure du possible, la vulnérabilité de ces artistes.

 

400 représentations suspendues ou reportées depuis mars

L’activité culturelle, le bertsolarisme, a besoin du contact avec les fans; la crise sanitaire a soudainement interrompu les spectacles en live et les représentations des bertsolaris.

"C’était un coup soudain auquel nous ne nous attendions pas", a expliqué Marta Agirrezabala de Lanku Kultur Zerbitzuak, dans un rapport sur la situation publié le 7 avril sur le portail Bertsoa.eus. "L’activité principale de Lanku est l’espace des représentations, nous nous consacrons à l’organisation de spectacles et nous avons dû nous arrêter subitement", a-t-elle ajouté. En conséquence, Lanku Kultur Zerbitzuak est dans une situation de suspension temporaire de travail en raison de l’état d’urgence.

"L’activité principale de Lanku est l’espace des représentations, nous nous consacrons à l’organisation de spectacles et nous avons dû nous arrêter subitement"

Selon les données collectées via notre centre de documentation Xenpelar, en 2019 il y a eu en Euskal Herria 1644 représentations: 1215 d’entre elles ont porté sur le bertsolarisme, qu’il s’agisse de festivals, de représentations entre amis, d’espaces de performances libres ou de championnats; et le reste, plus de 400, étaient des représentations spécifiques, expérimentales, des conférences ou des sessions didactiques. Avec de nombreuses variantes mais, en général, le nombre de représentations est maintenu.

Cette année, au cours des deux premiers mois, il y a eu une légère augmentation des représentations. Janvier et février ne sont généralement pas les mois les plus "importants" dans les agendas des bertsolaris, donc la tendance à la hausse est satisfaisante. Les mois de printemps sont encore plus intenses, comme les mois d’été, mais la crise sanitaire a radicalement changé le panorama : en mars, environ 195 spectacles étaient prévus mais seulement 53 ont eu lieu. A parti de là, toutes les représentations ont été suspendues: l’année dernière, 122 représentations ont eu lieu en avril, 162 en mai, 179 en juin et 135 au cours des trois mois de l’été, certaines d’entre elles gérées par Lanku. Tout cela a des conséquences économiques importantes: entre mars et juin, les pertes ont été de l’ordre de 385 600 euros.

 

Projets suspendus ou reportés

Tout cela a eu un effet immédiat sur les projets promus par l’association et nous avons dû revoir le projet et le budget de 2020.

  • Suspendus: Bertso Udalekuak, barnetegiak, Haizea dator, Sakontze Bertso Eskola, Eskolatik Plazara, Plazara!, Bertso Eskolen Egunak, Bertsulari Ttiki, Ellebidunen Besta Eguna.
  • Ajournés: Arabako Bertso Kuadrilla Artekoa, Bardoak, Bizkaiko Txapelketako Udabarriko fasea, BBK Sariketa, Eskolartekoa, Pello Mari Otaño bekako deialdia (la durée a été prolongée), Udako Euskal Bertso Eskola Ikastaroa UEUn.
  • En attente de voir s’il est possible de les reconduire: les festivals de fin d’année de différentes écoles, les Concours Bertsoa Bizi Gazte, Oholtzapetik et Hernandorena Sariketa, Ahalduntze Bertso Eskola, Gizonezkoen Bertso Eskola Feminista, les Cours d’été UPV/EHU.

Les assemblées des associations de Biscaye et d’Euskal Herria n’ont pas encore eu lieu ; ils auraient dû avoir lieu le week-end ou l’état d’urgence a été déclaré. Le rendez-vous sera fixé lorsque les conditions seront réunies et les membres seront informés à l’avance.

 

45 000 euros pour commencer à impulser le bertsolarisme

La crise nous a amenés à faire preuve de résilience.

Dans l’éducation, nous avons essayé de nous adapter rapidement aux nouvelles conditions. Le travail accompli les années précédentes pour lancer le site www.bertsoikasgela.eus a été très utile. Les professeurs de Bertsozale Elkartea ont dispensé des cours sur Internet et le feront jusqu’à la fin de l’année scolaire.

Concernant l’espace qu’occupe le bertsolarisme, pendant la période de confinement différents acteurs du mouvement ont mis en place des programmes en ligne sur Internet, et l’association de Navarre a également lancé un programme appelé Konfinamenduko bertso saioak en collaboration avec diverses stations de radio de Navarre.

Nous travaillons sur des réponses à plus long terme, en suivant la ligne stratégique de Bertsozale Elkartea et en utilisant, comme déjà mentionné, les ressources de l’association. Les décisions prises seront réexaminées au fur et à mesure que les conditions de sortie de l’isolement seront connues.

Pour l’instant, Bertsozale Elkartea va allouer 45 000 euros pour renforcer l’espace qu’occupe le bertsolarisme et atténuer la vulnérabilité des Bertsolaris. A partir du 2 mai, nous ferons la promotion de cet espace via Internet, en proposant divers programmes en ligne organisés pour le moment via Lanku et en garantissant que les bertsolaris auront des propositions rémunérées.

Les décisions prises seront réexaminées au fur et à mesure que les conditions de sortie de l’isolement seront connues.

De plus, nous voulons qu’il y ait un espace d’expérimentation, qui sera également canalisé via le site Bertsoa.eus:

  • Potokastak: Entretiens réalisés avec de jeunes bertsolaris. Les bertsolaris Ane Zuazubiskar, Eli Pagola, Peru Abarrategi, Aitor Bizkarra, Sarai Robles et Aner Peritz seront sur le site www.bertsoa.eus. Chaque lundi, nous pourrons profiter de petits jeux de création.
  • Plaza: Bertsozale Elkartea offrira la possibilité d’organiser des représentations en ligne à ceux qui souhaitent organiser une représentation dans les prochains mois. Depuis Lanku, cette possibilité sera offerte aux organisateurs. Nous avons adapté un espace pour l’enregistrement dans la maison Subijana à Villabona (siège de l’association), en prenant les mesures sanitaires nécessaires, mais avec le temps la possibilité d’organiser des représentations dans les villages sera étudiée, toujours en tenant compte des conditions de l’isolement. Les performances seront proposées sur le site www.bertsoa.eus, en direct ou en différé, le jour décidé par l’organisateur.
  • Bidaiak: Cela brisera les inerties et ce sera une rencontre pour l’expérimentation. Des représentations de format innovant et traitant des sujets inhabituels seront proposées le mercredi. Il tentera de donner la parole aux bertsolaris de différentes provinces et différents âges.

Bertsozale Elkartea financera ces projets avec ses propres ressources, mais les amateurs de bertso et les citoyens pourront apporter leur contribution via les canaux suivants, à partir du 2 mai :

  • Téléphone 688.886.935 via Bizum;
  • Dans le compte ou le code IBAN d'Euskal Herriko Bertsozale Elkartea:

ES16 3035 0060 43 0600042844 (Si vous avez besoin du code BIC (Swift), CLPEES2MXXX)

La situation étant encore assez variable, nous adapterons ces mesures au fur et à mesure.

400 représentations suspendues ou reportées depuis mars.